Minsitère de la Défense et des Anciens Combattants
 
 
 
 
M. Soumeylou Boubèye MAIGA

Ministre de La Défense et des Anciens Combattants

Bienvenue sur le site de la Défense




<mars 2017>
lumamejevesadi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
3456789


Armée de l'air



Armée de terre



Recrutement et Formation

Bienvenue sur le site de la Défense

GENDARMERIE NATIONALE DU MALI


HISTORIQUE :


1°)  EN FRANCE :

La Gendarmerie est un phénomène essentiellement français. Arme la plus ancienne de l’Armée française, elle est née  au moyen âge, en même temps que s’établit le pouvoir royal et que la nation française commençait à se constituer.

Avec la loi du 28 Germinal an VI (17 avril 1798), la Gendarmerie dispose d’une Charte fondamentale qui précise ses missions et l’organisation de son service. Elle devient alors une force instituée pour veiller à la tranquillité publique, assurer le maintien de l’ordre  et l’exécution des  lois sur toute l’étendue du territoire français.


 
2°)  AU MALI:

 

Composante des Forces Armées et de sécurité, la Gendarmerie Nationale du Mali, à l’instar de ses sœurs africaines, est née des cendres de la Gendarmerie coloniale.

A l’accession du Mali à l’indépendance le 22 septembre 1960, il existait la Gendarmerie de la République Soudanaise créée par un décret fédéral du 19 août 1960.

Après l’éclatement de la Fédération du Mali dans la nuit du 19  au 20 août1960, la Gendarmerie de la Fédération du Mali devient  la Gendarmerie Nationale du Mali.

A partir de 1968, les premières unités mobiles furent créées dans les régions : les Groupements d’Intervention de  Gendarmerie (GIG), les Groupes Nomades d’Intervention de  Gendarmerie (GNIG) et l’Escadron 2/1 de Bamako.

Au même moment, la Gendarmerie devenait une Arme avec un Etat Major, une cinquantaine de Brigades Territoriales, un Escadron (2/1 Bamako), six (06) Groupes d’Intervention de Gendarmerie, une Cavalerie, un Centre Cynotechnique, un peloton motocyclistes, une Compagnie de Sapeurs Pompiers et la Direction de la Protection Civile.

En 1991, le nouveau contexte de démocratie et plus tard la mise en œuvre de la politique de décentralisation exigeaient une nouvelle définition de la Gendarmerie tant sur le plan militaire que sur le plan civil.

L’Ordonnance n° 99-049 du 28 décembre 1999 a été prise pour créer la Gendarmerie Nationale afin de mieux adapter ses structures aux nouvelles entités territoriales.

MISSIONS :

 
 La Gendarmerie Nationale est formation militaire qui a pour mission de :


-    veiller à la sûreté publique ;
-    assurer le maintien de l’ordre et veiller à l’exécution des lois ainsi la protection des personnes et des biens par l’exercice de la police administrative et de la police judiciaire conformément aux  lois et règlements en vigueur ;
-    assurer la police judiciaire militaire ;
-    participer à la protection et à la garde des institutions de la république ;
-    exercer les missions prévôtales au sein des armées ;
-    concourir à la mobilisation ;
-    participer à la défense opérationnelle du territoire ;
-    participer à la protection civile,  participer à l’effort de développement économique culturel du pays ;
-    participer aux actions en faveur de la paix et de l’assistance humanitaire


ORGANISATION :


Conformément au décret n°99-369 PRM du 19 novembre 1999, fixant l’organisation et les attributions de la Gendarmerie Nationale, la Gendarmerie Nationale comprend :


-    la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale ;
-    le Commandement de la Gendarmerie Territoriale ;
-    le Commandement de la Gendarmerie Mobile ;
-    les Légions de Gendarmerie.


Pour l’exercice de ses fonctions, le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale dispose d’une Direction et des Services rattachés.


La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale comprend :


-    le Cabinet ;
-    le Service du Personnel ;
-    le Service des Opérations et de l’Emploi ;
-    le Service Administratif et Financier ;
-    le Service du Fichier et des Transmissions.


Les Services rattachés comprennent :


-    l’Inspection ;
-    le Commandement des Ecoles ;
-    le Service d’Investigations judiciaires ;
-    le Groupe d’Unités des Réserves Ministérielles.


Les Commandements de la Gendarmerie Territoriale et Mobile comprennent chacun un Etat Major et des Groupements.


Les Légions de Gendarmerie sont des structures de commandement et de coordination de l’ensemble des activités des unités territoriales et mobiles de Gendarmerie implantées sur un même ressort territorial.


Les Légions de Gendarmerie comprennent :


-    un Etat Major ;
-    des Groupements de Gendarmerie Territoriales ;
-    des Groupements de Gendarmerie Mobile.

 

© Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, Tous droits réservés                                                   AGETIC